Historique

INFORMATIONS GENERALES

  • L’ONG LCDM SOLIMAD, a été crée en 2005 à l’initiative de sa présidente actuelle, Pascale Tuseo-Jeannot, de Dr Damasy Zanamiarana Andriambao et de Dr Johanita Ndahimananjara. Toutes trois confrontées à la question de la prise en charge de da drépanocytose, l’une depuis la perspective de famille de patient, et les autres en tant que médecin.
  • Tous les membres de l’équipe de l’ONG LCDM sont bénévoles. Ils se situent sur le territoire Malgaches et au niveau International.
  • Plus de 5000 membres, malades, familles enregistrés, médecins et  bienfaiteurs et citoyens engagés en faveur de la promotion de la Santé à Madagascar et à travers le Monde.
  • Son comité scientifique se veut international afin de faire bénéficier le programme mis en place d’une vision large et pluridisciplinaire à tous les niveaux.

LA LUTTE CONTRE LA DRÉPANOCYTOSE À MADAGASCAR

Si la drépanocytose est incluse dans le Programme du Ministère de la Santé Publique de Madagascar depuis mars 2008, l’ONG LCDM est à l’initiative de la mise en place de la première Politique Nationale de Lutte contre la Drépanocytose (PNLD) à Madagascar en 2011. LCDM est également à l’initiative de la rédaction du Premier Plan Stratégique de lutte contre la Drépanocytose à Madagascar depuis juin 2017. Responsable du plaidoyer national et international pour le Programme Drépanocytose à Madagascar, elle agit au niveau national en partenariat avec le Ministère de la Santé Publique de Madagascar et des partenaires techniques et financiers nationaux et internationaux. Ses axes d’interventions sont : les actions d’IEC (information, éducation, communication) – la sensibilisation et le dépistage, l’éducation thérapeutique, la mobilisation des ressources pour la formation des médecins, et la rénovation des structures de soins.

LES RESEAUX DE LCDM

LCDM SOLIMAD est également membre du Conseil d’Administration du ROFSED (Necker Enfants Malades) depuis 2005 et membre de l’OILD (Organisation Internationale de Lutte Contre la Drépanocytose), avec laquelle elle a organisé et animé le premier atelier et thématiques (associations – malades et familles) lors des Premiers Etats Généraux de la Drépanocytose à Brazzaville (2005). L’ONG LCDM est également membre de l’association EVAD (Et Vivre Avec la Drépanocytose) en charge des programmes d’éducation thérapeutique (ETP) pour les patients drépanocytaires adultes. EVAD agit pour le développement de l’ETP dans prise en charge de la drépanocytose à travers des actions éducatives et de formation des personnels médicaux, des personnels soignants et des patients. Membre du REAL (Réseau de Lutte Contre la Drépanocytose) réunissant 5 pays de l’Afrique de l’Ouest et Madagascar, elle est également membre active et sympathisante de plusieurs associations et ONG en charge de la drépanocytose depuis 1997.

CONCLUSIONS

Ces expériences ont fait de l’ONG LCDM l’acteur principal à l’initiative de la Première Politique Nationale de lutte contre la Drépanocytose à Madagascar, ainsi que de la mise en place de toutes les actions en faveur de la lutte contre Drépanocytose et de la promotion de la santé à Madagascar.